GLSH          Franc-Maçonnerie Egyptienne                      


 

 

Jeudi 8 janvier 2015.

 

Hier l'homme, avec un petit h, a montré sa face 

la plus sombre,

la plus lâche,

la plus abjecte,

la moins tolérante !

 

Face à cette barbarie aveugle, à cette vengeance glaciale qui nous plonge dans l'obscurantisme le plus absurde, il est bon d'écouter, de réécouter le dernier opéra de Mozart,


 
« La Clémence de Titus » 

 

 

bâti sur un livret de Métastase qui nous parle de PARDON et de TOLÉRANCE.

 

 

Cet opéra n'est peut être pas le plus connu de notre Frère Mozart, mais celui, qui, à la veille de sa mort, à travers la fraîcheur de sa musique, sa simplicité, son innocence, sa sérénité véhicule un véritable message d’Amour.


Le propos de cet opéra est universel.

La musique de Mozart, dans sa pureté, son urgence, confine à l'essentiel

nous livrant un message d’Espoir !

Telles les paroles du dernier lied que le musicien adresse à l'Humanité:

 

« Vénérer la vertu et l'humanité,

apprendre l'amour de soi et d'autrui,

que ce nous soit toujours le premier devoir ».

 

                                                                         Wolfgang Amadeus Charlie Mozart.