GLSH          Franc-Maçonnerie Egyptienne                      

Notre Obédience possède deux patentes.

 

La plus ancienne est issue de la décision prise en 1902, par le G.·. M.·. Général John Yarker.

Vous constaterez dans l'annexe historique la parfaite continuité de la présence du Rite de 1902 à nos jours.

 

Par comparaison avec la France, qui fait référence, il faudra attendre 1919 pour que Jean Bricaud reçoive de Théodor Reuss une Patente pour établir un Souverain Sanctuaire National du Rite.

 

C'est donc en parfaite parité, ou d'égal à égal, qu'en 1937, le Souverain Sanctuaire Helvétique, et le Souverain Sanctuaire de France, signeront un acte de reconnaissance réciproque, ratifié pour la puissance Helvétique par Hilfiker-Dunn et côté français, par Constant Chevillon, très sourcilleux sur les questions de régularité.

 

La deuxième Patente, qui nous le verrons pourrait poser problème, a été accordée par Robert Ambelain à notre F.·.  Claude Tripet, en lui donnant pour mission de « réunir ce qui est épars », ou de rassembler les Loges Suisses du Rite sous la bannière du Grand Maître mondial, ce qui fut fait.

 

 

 

La Grande Loge Suisse (dénomination ancienne de la G.·. L.·. S.·. H.·. ) réunissant ainsi les deux Patentes.

 

 

Première difficulté :

Les titres de Robert Ambelain n'ayant pas été reconnus authentiques par toutes les Obédiences du Rite, il est donc évident que ceux ci ne reconnaissent pas les Patentes décernées par ce dernier. Il y a polémique sur la régularité de Robert Ambelain, mais notre première Patente nous met à l’abri de toute contestation.

 

 

Deuxième difficulté :

L’idée que  les Héritiers de Rober Ambelain ont le droit de défaire ce que ce dernier a fait ?

 

Autrement dit, de nous reprendre la patente Ambelain.

Mais qui sont les héritiers de Robert Ambelain ?

 

Le passé G.·. M.·.  Général Gérard Kloppel fut l’héritier incontestable de Robert Ambelain, mais malgré, sa démission qu’il a reprise il a privilégié l’Obédience qu’il a voulu lui-même relancée, c’est-à-dire la branche Castelli.

 

En dépit d’un désaccord maçonnique entre Kloppel et notre F.·. Claude Tripet, la question de la validité de la Patente Ambelain n’a jamais été remise en cause.

 

Le débat maçonnique est ouvert et en attendant, qu’il advienne, nous garderons cette Patente, qui n’a d’importance que parce qu’elle a été conférée en son temps à notre F.·. Claude Tripet, Passé Grand Maître Général du Rite.

 

 

 

Nous considérons que la G.·. L.·. S.·. F.·.  est un partenaire privilégié dans la perspective de l’héritage de Robert Ambelain. C’est d’ailleurs une des seules Obédiences, à pratiquer, comme nous, le Rituel long de Memphis Misraïm. 

ANNEXE HISTORIQUE

 

17 mai 1821 Fondation à Genève du Souverain Sanctuaire.

Source Claude R. Tripet ;

Tout le Bulletin des Loges n°5 est consacré à l'évènement :

 

« Le 24 septembre 1902, Théodor Reuss reçoit de Yarker (Grand Maître Mondial) une patente du Rite écossais de Cerneau et des Rites de Memphis et Misraïm constitutive d'un Souverain Sanctuaire pour l'Allemagne et la Suisse(Source Serge Caillet. La F-M Egyptienne de M-M Ed : Cariscript p 35.)

 

Le 18 septembre 1919, le haut synode gnostique lyonnais (Jean Bricaud) fera de Reuss son légat pour la Suisse.

(Source Serge Caillet p 61)       (en échange Reuss qui vit alors en Suisse accorde à Jean Bricaud une patente pour établir un Souverain Sanctuaire du Rite en France)

 

1920 Congrès de Zurich. Hilfiker-Dunn, représentant la Suisse, est 95ème. (Serge Caillet p 63)

 

1934 Convent de Bruxelles de l'ordre oriental mixte de Memphis-Misraïm. La Suisse estreprésentée par Auguste Reichel.

(Serge Caillet p XXXIX)

 

1935 Réveil du SS.·. Helvétique, sous la Grande Maîtrise du F.·. Hilfiker-Dunn.  (Source Origine du Rite de Memphis-Misraïm par Jeand Bricaud puis à partir de 1934 par Constant Chevillon.)

 

1937 Le Convent annuel du SS.·. de France se déroule à Lyon, dans le Temple de la Mère-Loge Humanidad. Une importante délégation du SS.·. Helvétique, sous la conduite du Grand-Maître Hilfuker-Dunn, et du Grand Chancelier A. Reichel, assiste aux diverses Tenues. Les deux SS.·. s'engagent à travailler en parfait accord, ils échangent des garants d'amitié pour sceller leur union.

(Source ; Origine du Rite....Constant Chevillon).

 

1960 A Lausanne le F.·. Auguste Reichel remet au F.·. Maurice Ganioz les archives et Constitutions du Rite. (Source.Claude R. Tripet Bulletin des Loges n°7)

 

1966 Le Grand Maître Général, Robert Ambelain, désigne le F.·. Claude R. Tripet comme Grand Maître National.  (Source Claude R. Tripet Bulletin des Loges n°7)

 

1976 Confirmation de la Patente pour l'établissement du SS.·. Helvétique. (Claude R. Tripet Bulletin des Loges n°7 (il s'agissait en fait du rétablissement du SS.·. )

 

1978. Notre Grand Maître Général Claude R. Tripet a écrit :

Notre Rite, introduit en Suisse depuis 1821, a eu des hauts et des bas, comme toute organisation humaine, en fonction des évènements politiques extérieurs, en fonction des hommes qui animaient nos Loges, en fonction de l'acceptation générale de la Maçonnerie, mais à aucun moment, depuis sa fondation, la flamme ne s'est éteinte.

 

Sans interruption, depuis 157 ans, des Frères ont maintenu, plus ou moins activement, l'idéal du Rite de Memphis-Misraïm.

Nous remettons ce flambeau à nos jeunes Frères et Sœurs en souhaitant qu'à leur tour ils le transmettent aux générations futures, car comme le dit un Rituel :

« Les êtres passent et disparaissent, la Vérité demeure, et l'Ordre traverse les temps et les générations. »


Mentions légales | Charte de confidentialité | Plan du site

GLSH Franc-Maçonnerie France et Suisse Francophone